© 2015 Compagnie Théâtrale Müh - Asso Avis Aux Intéressés | 50, quai de France, Grenoble

FAIBLESSES D’ETE (1992) de Stéphane MÜH
 

Non content d’avoir inventé une saison, savez-vous, mon cher Léo Lagrange, qu’en faisant passer votre loi, vous avez engendré le récit de vacances, notre dernière et peut-être notre unique tradition orale ? Comme si nos précieux souvenirs se concentraient dans ces brèves semaines d’éternité où il ne se passe rien justement, rien que du ténu, de l’infinitésimal, de l’intime et du répétitif, rien que nous autres face à nous autres, sans la prothèse du travail … Où le moindre événement tourne en sujet d’épopée, motif lyrique que la famille enjolivera d’année en année … et où les pires emmerdements - magie des vacances - deviennent d’inépuisables sujets de rigolade (Daniel Pennac / Robert Doisneau - Les grandes vacances - Editeur : Hoëbeke).

 

Faiblesses d’été évoque l’occupation du temps vacant de trois personnages qui se retrouvent livrés à eux-mêmes dans le décor de leurs vacances. Un père, perpétuellement contrarié, une mère, d’humeur égale malgré une cheville bandée et leur fils, sorte d’adolescent qui aurait grandi trop vite mais relativement docile. Tout trois débarquent sur un coin de la grande bleue avec valises, vélos, tentes, canne à pêche … Situation de face-à-face ou de vis-à-vis, cette famille typique française s’active entre farniente estival, occupation et tiraillements quotidiens.

 

Sur scène, deux cents accessoires que les acteurs utilisent ingénieusement lors d’aller-retours extrêmement rapides et bien réglés, et un repère qui évoque un castelet. Autour de cet élément qui dissimule partiellement pour mieux suggérer, les acteurs articulent leur jeu et crées petit à petit un univers fait d’images et de sons.

 

Théâtre visuel, gestuel, émotionnel, de gags et de suggestion, Faiblesses d’été est une pièce pleine d’humour et de poésie.

 

Casting

Auteur : Stéphane Müh
Mise en scène : Stéphane Müh
Assistante à la mise en scène : Catherine Andrault
Distribution : Jean-Pierre Hollebecq
Françoise Monneret
Alfred Spirli

Création lumières : Martine Ferrandis
Régie lumière : Nadine Fonlupt
Création sonore : Laurent Doiselet
Régie son : Agnès Luquet
Régie plateau : Boualem Ben Gueddach
Décor : Olivier De Brun

Crédit photo Didier Gourbin

Articles de Presse

11 JUIN 1993

20 JANVIER 1993